Le temps agit sur l'architecture. En premier lieu il y a l'érosion des pierres. Les formes s'arrondissent, les lignes deviennent moins nettes. Le tout est comme si toute l'architecture était immergée dans le brouillard. Il s'agit de l'effet de la pluie, du gel, du vent. Autre paramètre, le tassement, l’architecture bouge, travaille, les murs bougent, forment des ventres, des inclinaisons. Les revêtements et les crépis tombent. La première cause de tous ces phénomènes est le mouvement du terrain sous le poids de l'immeuble. Comme ça les murs à leur tour bougent pour chercher un nouvel équilibre. Le résultat est souvent magique et donne à l'architecture une nouvelle image. L'entrecolonnement des arcades se fait irrégulier, ou les colonnes se plient a droite ou a gauche. Les fenêtres, un temps orthogonales sur les façades, bougent au caprice des poids des murs. Les jambages deviennent trapézoïdaux et les entraves tout a fait non horizontales. Le processus de mouvement provoque des fissures, des inclinaisons, des penchements. L'intervention successive des remplissages, des stabilisations et des renforcements, renforts, créent une nouvelle architecture plus proche de la nature, au rythme spontané de la nature ou cause et hasard se mélangent.
A Paris une telle situation se rencontre très fréquemment. Rues entières pressentent les façades des immeubles complètement ondulées comme des rubans qui se défont, déroulent au caprice du vent. Vagues qui vont et reviennent sans rythme déterminé, complètement non coordonnées. Les alignements ne sont plus respectes et on retrouve des asymétries non prévues ni par le projet ni par la construction. Se créent des nouveaux rythmes, lignes inclinées et obliques qui créent dissonances non prévues et complètement hasardeuses.
Le projet prévoit 100 images, photos de détails architecturaux. Il s’agit de tirages argentiques
noir et blanc contrecollés sur aluminium, sur lesquels je pourrais souligner certaines lignes
graphiques, intervenir graphiquement sur la photo pour mettre en valeur les lignes qui
déterminent certains effets… courbes… ventres… tassement… inclinaisons… asymétries…

En  géométrie : lignes a-normales, non orthogonales, dont le titre «ville a-normale». 

      ville a-normale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photographies de Paris ...en préparation

 

 

 

rue françois miron

 

 

rue françois miron

 

 

rue mouffetard

 

 

rue mouffetard

 

 

rue mouffetard

 

 

rue rivoli

 

 

rue rivoli

 

 

rue francs bourgeois

 

 

bibliothèque historique ville paris BHVP

 

 

rue saint paul

 

 

retour